L’Abattoir – La grande évasion

  • Thème
    Horreur
  • Difficulté
    Intermédiaire
  • Prix moyen
    26€/joueur

Vous aimez vous hérisser le poil, les films d’horreur et le boudin noir ? Amusez-vous.

Brigitte Bardot

Nos amis de la Grande évasion nous avaient prévenus : l’antre d’Hannibal, c’était un petit tour de chauffe… L’Abattoir, leur nouveau jeu, est tout à l’image de Christophe son créateur : ambitieux, déjanté, sadique pour certains… et tripant pour d’autres ! (Bisous Christophe <3)

Salut les végé !

Autant vous le dire : ça commence fort. C’est la première expérience de jeu (oui, rappelons-le, c’est bien un jeu avant tout !) dans laquelle un membre de notre équipe a perdu pied… au point de vouloir sortir d’urgence ! Finalement, quelques minutes plus tard, grâce aux bons soins / câlins / mots doux des autres évadés, toute l’équipe était à nouveau en place… Le coeur bien accroché pour défier l’Abattoir et ses vilaines surprises.

Si vous avez une bonne condition physique, des habits auxquels vous ne tenez pas, et un BTS en contorsion, tout ira bien.

Mike Horn

Sinon, vous allez galérer, hurler, vous faire des bleus, faire monter votre cardio à 300, trouer votre t-shirt, grimper sur vos potes… Et entre tout ça tenter de communiquer calmement et faire marcher vos méninges. Easy.

On avait déjà eu la chance de vivre « Hannibal » dans une version best-of avec des intrus qui se planquaient et nous sautaient dessus… Même après ça, avouons qu’on était pas prêts à devenir la proie d’un broyeur d’enfants, et à se planquer dans des cachettes improbables pour ne pas se faire attraper.

Hé on joue à cache-cache ?

Vous avez tous en tête un film où un prédateur (à écailles, à poils ou à blouse blanche, peu importe la bête) poursuit des victimes complètement flippées ? Vous vous souvenez d’une scène où l’une des proies tapie dans un placard, sous un lit ou derrière un mur, trouve le moyen de voir par un petit orifice le traqueur effrayant, retient sa respiration et ferme très fort les yeux en priant pour que tout s’arrête ?

Ce sont les situations que vous vivrez dans l’Abattoir !
Notre petit conseil si vous voulez profiter pleinement de cette expérience horrifique, constituez une équipe de 4 et tentez de garder votre sang froid.

Comme à leur habitude, Christophe et Ludo n’ont pas lésiné sur les moyens et sur la nouveauté. L’expérience de jeu est bonifiée par une excellente intégration du game master et du role-play.

Dans l’équipe des évadés, on a deux barbus qui réclament souvent du frisson, un peu plus de jeux de rôles, et de la verticalité dans les déplacements… On a trouvé notre bonheur chez la Grande évasion ! Enfin, bonheur, c’est un bien grand mot. On a trouvé notre dose d’adrénaline, ça c’est sûr. Sensibles s’abstenir !

Note globale
4.3
  • Situation
  • Locaux
  • Accueil
  • Immersion
  • Moyens
  • Originalité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *